Logotipo gipuzkoakultura
2017ko azaroak 21, asteartea



Bertan 24

Medias


La présence de l'euskera dans les médias aura été une constante dès les débuts du journalisme imprimé. Lors des guerres carlistes, on utilisait la presse pour divulguer des messages en langue basque : en 1834, les deux camps, libéraux et carlistes, inséraient des messages en basque dans le quotidien El Correo del Norte. Cependant, c'est à partir de la fin du franquisme que les médias en langue basque vont prendre leur essor, grâce au pari décidé des acteurs sociaux, politiques et culturels. Aujourd'hui, l'euskara qui dispose d'une presse radio et télévision est en première ligne sur les médias numériques.

433. Uscal Herrico Gaseta de Agosti Xaho, 1848. 434. Correspondants de guerre, à Muskiz (Bizkaia), pendant la seconde guerre carliste, 435. Débuts de la télévision publique EITB. Installation d'antennes sur le toit plat de l'édifice de ETB à Iurreta, Bizkaia. 436. La revue Argia est l'héritière des publications Zeruko Argia, (Pampelune,1919) et Argia (Saint-Sébastien, 1921). L'actuelle revue Argia, depuis 1980, est un hebdomadaire d'actualité en euskara et tout un symbole du journalisme en langue basque. Depuis 1997, il alimente un site Web intéressant et complet. 437. Dans les années 1950, quelques radios dépendant de l'Eglise commencent à émettre en basque des thèmes en rapport avec la religion, le sport ou la culture. Dans les années 1960, l'éventail thématique s'élargit. On signalera Herri Irratia de Loiola, qui fait sortir l'euskara de son environnement rural et l'adapte au milieu urbain. En 1976, Herri Irratia organise dans une atmosphère de liesse populaire le festival 24 orduak euskaraz au Vélodrome d'Anoeta, en faveur d'une radio exclusivement en euskara. 438. Le concours Mihiluze de la chaîne de télévision publique ETB1, basé sur l'utilisation quotidienne et détendue de la langue basque, recueille un succès d'audience puisqu'il a dépassé la barre des 500 émissions. 439. Euskaldunon Egunkaria, journal intégralement rédigé en euskara, né en 1990 à l'initiative d'un groupe de 70 personnes Egunkaria Sortzen. Alors qu'il atteignait un tirage de 12.000 exemplaires, il sera fermé sur décision de l'Audience Nationale en 2003, accusé de connexions avec ETA qui n'ont jamais été prouvées. En 2010, les tribunaux classèrent l'af- faire, faute de délit. La protestation populaire qui en suivit la fermeture permit la sortie de Berria (2004), qui prit le relais en tant que seul quotidien en euskara. Derrière le projet se trouve le groupe EKT, titulaire, d'une part, du portail www.berria.info et, d'autre part, des journaux locaux Hitza, qui comptent 7 éditions. 440. L'établissement public de télévision Euskal Irrati Telebista est crée en 1983 par le gouvernement basque. Avec lui débutent les émissions de service public exclusivement en euskara : ETB1 pour la télévision et Euskadi Irratia pour la radio. Aujourd'hui, ETB1 et ETB3 émettent seulement en euskara. ETB2, seulement en espagnol et ETBSat est une chaîne bilingue qui émet sur l'Europe, tout comme le Canal Vasco, qui a vocation à s'adresser à l'Amérique. 441. En Navarre, parmi les médias locaux en basque, on doit signaler Ttipi-ttapa (1980), un projet de revue, de site Web et de télévision locale pour le pays de Baztan, de Bidassoa et Leitzaldea. Egalement la chaîne de radio Euskalerria Irratia, financée par souscription populaire, émet depuis 1988 sur Pampelune et sa région. Parmi les initiatives bilingues Ze Berri? (1996), revue gratuite pour la promotion de l'euskara éditée par trente mairies et rédigée dans les deux langues, au tirage de 70.000 exemplaires. 442. Hala bedi!, de Vitoria-Gasteiz, l'un des doyennes des radios libres. 443. Au Pays Basque nord, en 1963 commencent les programmes de Radio Côte Basque, qui ouvre la voie à Baionako Gure Irratia, Irulegi Irratia et Xiberoko Botza. Radios qui, depuis les années 1980, émettent seulement en langue basque. 444. Egalement à partir de 1990, la radio publique produit Euskadi Gaztea, qui émet de la musique et des contenus pour jeunes. 445. Dans les années 1980, on assiste à la floraison de nombreuses revues et télévisions locales, à l'initiative souvent des associations pour le développement et la normalisation de l'euskara. Actuellement on édite 33 revues locales qui comptent environ 260.000 lecteurs. Il existe par ailleurs 6 chaînes de radio locales et 7 de télévision, toutes avec l'appui des institutions. Au Gipuzkoa, les télévisions locales émettent leur programmation entièrement en euskara. 446. Goenkale, présente depuis 17 ans avec plus de 3000 chapitres à son actif, détient sur ETB1 le record de durée à l'antenne, qui vaut pour toutes les chaînes publiques de l'Etat espagnol. 447. Dessins animés, séries aux dialogues doublés et productions maison composent l'offre de programmation pour enfants en euskara de la télévision basque, avec des protagonistes de premier plan comme les clowns Txirri, Mirri et Txiribiton, depuis plus de 25 ans à l'antenne. Studios d'enregistrement Irusoin, pour la sonorisation et le doublage de films. 448. La plupart des organismes publics offrent l'euskara sur leurs sites web. Sur l'image, le site de la Députation Forale de Gipuzkoa. 449. Il existe par ailleurs une vaste offre d'information en euskara sur le Toile. Pratiquement tous les médias papier et audiovisuels disposent de leur propre site Web. En outre, la presse numérique en euskara est représentée par des médias tels que argia.com, sustatu.com et appuyée par des blogs nombreux et actifs en langue basque.
Licencia Creative Commons. Pulse aquí para leerla
2017 Kultura, Gazteria eta Kirol - Gipuzkoako Foru Aldundia.
Para conectar con nosotros mediante skype pulse aquí
Logotipo Gipuzkoa.net. Pulsar para ir a la página de Gipuzkoa.net