Logotipo gipuzkoakultura
2017ko azaroak 21, asteartea



Bertan > La langue basque > Aprrentissage de L’euskara pour adultes
Bertan 24

Aprrentissage de L’euskara pour adultes


Ce sont des dizaines de milliers de personnes adultes qui se pressent chaque année dans les centres d'apprentissage de la langue basque dans tous les territoires, sans distinction. On évalue à quarante mille pour la seule Communauté autonome basque le nombre d'élèves inscrits qui apprennent ou suivent des cours d'alpha- bétisation dans l'un ou l'autre des établissements publics et privés qui existent. C'est l'Académie de la langue basque qui, à la demande de Rikardo Arregi, initia les cours d'alphabétisation –lesquels seront à l'origine de l'actuel réseau étendu des euskaltegis.

314. L'enseignement de l'euskara et l'alphabétisation des adultes est destiné aux personnes de 16 ans et plus, puisque l'apprentissa- ge de la population jeune est une compétence du système éducatif. 315. L'enseignement de la langue basque aux adultes est dispensé en priorité par les euskaltegis. Il existe, en outre, huit Ecoles officielles de langues dans les capitales de province et dans certaines grandes villes du Pays Basque. 316. Les premiers groupes d'alphabétisation en euskara furent créés en 1965 et, en 1966, l'Académie de la langue basque Euskaltzaindia entreprend la première campagne d'alphabétisation pour adultes, à la demande de Rikardo Arregi, qui en est le principal inspirateur. Rikardo Arregi (Andoain, 1942-1969), fut journaliste, écrivain et militant culturel. Il commence à écrire des collaborations dans Zeruko Argia et Jakin. Il publie notamment de essais et consacre tous ses efforts à la langue et à la culture basques. Il propose à Euskaltzaindia de créer un département en charge de l'alphabétisation, sa préoccupation majeure étant que les gens apprennent à lire et à écrire en euskara. 317. L'initiative se généralise puisqu'en 1976, on compte plus de dix mille apprenants, jeunes dans leur majorité. Beaucoup d'entre eux en gau eskolas, cours du soir pour travailleurs et étudiants. La demande en moniteurs impulse la formation et la didactique. 318. En 1970, le Séminaire de Derio organise ses premiers cours d'été d'alphabétisation pour adultes. On y forme nombre de professionnels de l'euskara qui continueront à travailler dans le domaine de la didactique, de la langue et des médias. Les stages de Derio accordent autant d'importance à la littérature qu'à la langue parlée et écrite. A partir de 1977, ils sont pris en charge par l'Instituto Labayru, dont ils sont une section fondamentale, dédiée à l'enseignement, à la diffusion et à la recherche dans le domaine de la culture basque. 319. En 1981, le gouvernement basque met en marche HABE (Helduen Alfabetatze eta Berreuskalduntzerako Erakundea), dépendant de son département de la culture. Avec lui, l'enseignement de l'euskara et l'alphabétisation des adultes revêt un caractère officiel dont le corollaire est la professionnalisation et la production de matériels didactiques, en progression croissante. On crée le réseau d'euskaltegis publics municipaux, on met en place un programme curriculaire commun et l'on dresse un registre de tous les centres qui dispensent des classes d'eus- kara. On compte 107 euskaltegis qui intègrent le réseau homologué par HABE, encadrés par quelque 1.500 professeurs. 320. Des personnalités de la culture, de l'enseignement et de la recherche sur l'euskara suivent également les classes des euskaltegis. L'écrivain Pablo Antoñana, le chercheur Jose Maria Jimeno Jurio et le fondateur des ikastolas en Navarre Jorge Cortes Izal, se retrouvent en 1994 sur les bancs de l'académie Arturo Campion (IKA) à Pampelune. Avec pour professeur le dessinateur Asisko Urmeneta. 321. Les méthodes d'enseignement et d'apprentissage de l'euskara vont évoluer au fil des ans : des premiers manuels, plus grammaticaux aux méthodes actuelles, éditées sur de multiples supports présentant une approche communicative. L'une des offres les plus demandées sont les Barnetegis, stages d'immersion linguistique en internat en milieu bascophone. 322. Les années 1970-1980 furent déterminantes pour les euskaltegis d'aujourd'hui. En 1977-1978 le réseau d'établissements AEK (Alfabetatze Euskalduntze Koordinakundea) était déjà implanté dans tous les territoires de langue basque, et l'on voit apparaître les premiers centres qui offrent un service professionnalisé, en horaire diurne : Ulibarri à Bilbao, Ilazki à Saint-Sébastien, Arturo Campion à Pampelune. 323. Affiche annonçant un cours d'euskara de AEK à l'Ipes Navarra. 1982. 324. AEK (Alfabetatze Euskalduntze Koordinakundea) voit le jour en 1976 pour unir les efforts des centres d'alphabétisation pour adultes qui fonctionnent déjà au Pays Basque sud. Son travail couvre à la fois la recherche et l'édition de matériel didactique, la formation du corps enseignant, l'organisation d'activités culturelles et les campagnes de promotion de l'euskara. On compte aujourd'hui une quarantaine de centres à travers toute la géographie basque, employant près de 600 professeurs, intégrés dans le réseau homologué HABE. 325. IKA (Ikas eta ari), est un organisme de coordination de centres d'enseignement de l'euskara pour adultes créé en 1989, destiné à intégrer les euskaltegis de Navarra et Araba. Il compte quelque 4.000 élèves, et organise lui aussi des stages d'immersion en internat, des activités culturelles et de formation didactique permanente. 326. Udal Euskaltegiak. Apprentissage sur mesure. Outre l'offre habituelle de classes, les euskaltegis proposent également des cours spéciaux pour des collectifs spécifiques comme les travailleurs des entreprises, les commerçants, immigrants, associations, parents d'élèves, groupes d'amis ou personnes âgées. Il offre également des cours d'auto-apprentissage avec le soutien de tuteurs, des séances de conversation en groupe et, en complément, une grande variété d'activités de loisirs ou de vacances. 327. Boga. Cours d'eukara par internet du gouvernement basque. 328. Dans les dernières années, 40.000 personnes en moyenne chaque année ont appris l'euskara dans les différents établissements publics et privés de la CAV. Le profil des élèves est majoritairement féminin et âgé de plus de 35 ans.
Licencia Creative Commons. Pulse aquí para leerla
2017 Kultura, Gazteria eta Kirol - Gipuzkoako Foru Aldundia.
Para conectar con nosotros mediante skype pulse aquí
Logotipo Gipuzkoa.net. Pulsar para ir a la página de Gipuzkoa.net