gipuzkoakultura.net

Logo de la Diputación Foral de Gipuzkoa
Logotipo gipuzkoakultura

gipuzkoakultura.net

2019ko uztailak 18, osteguna





Bertan > Bertan 18 Fortificaciones en Gipuzkoa: siglos XVI-XIX > Frantses bertsioa: Le château de la Sainte-Croix de la Moite

Version PDF imprimable [11,8 Mb]Ikono Acrobat

Le château de la Sainte-Croix de la Moite

41. Etages du Château de la Sainte-Croix de la Motte en 1850:O) Plate-forme principale. A) Premier étage. B) Deuxième étage1-Chapelle du Saint-Christ de la Motte; 2-Escalier nord d'accès au château; 3-Cantine; 4-Guérite en ruine; 5-Roche; 6-Logement souterrain; 7-Guérite; 8-Escalier principal; 9-Cuisine; 10-Corps de garde; 11-Caserne d'artillerie (premier étage); 12-Caserne d'infanterie (premier étage); 13-Citerne inférieure; 14-Latrines; 15-Banquette; 16-Guérite; 17-Parapet; 18-Embrasure; 19-Salle des sergents; 20-Officier de garde; 21-Logement du Gouverneur; 22-Ordonnances; 23-Poste de guet; 24-Logement des officiers; 25-Citerne supérieure; 26-Hampe du drapeau; 27-Plate-forme d'artillerie du Macho; 28-Logements des aides du Gouverneur; 29-Cuisine; 30-Cachot; 31-Escalier plate-forme artillerie-cachot; 32-Roche; 33-Caserne d'artillerie (2ème étage): 34-Caserne d'infanterie (2ème étage).© Juan Antonio Sáez
41. Etages du Château de la Sainte-Croix de la Motte en 1850:
O) Plate-forme principale. A) Premier étage. B) Deuxième étage1-Chapelle du Saint-Christ de la Motte;
2-Escalier nord d'accès au château;
3-Cantine;
4-Guérite en ruine;
5-Roche;
6-Logement souterrain;
7-Guérite;
8-Escalier principal;
9-Cuisine;
10-Corps de garde;
11-Caserne d'artillerie (premier étage);
12-Caserne d'infanterie (premier étage);
13-Citerne inférieure;
14-Latrines;
15-Banquette;
16-Guérite;
17-Parapet;
18-Embrasure;
19-Salle des sergents;
20-Officier de garde;
21-Logement du Gouverneur;
22-Ordonnances;
23-Poste de guet;
24-Logement des officiers;
25-Citerne supérieure;
26-Hampe du drapeau;
27-Plate-forme d'artillerie du Macho;
28-Logements des aides du Gouverneur;
29-Cuisine;
30-Cachot;
31-Escalier plate-forme artillerie-cachot;
32-Roche;
33-Caserne d'artillerie (2ème étage):
34-Caserne d'infanterie (2ème étage).© Juan Antonio Sáez

Sur le mont Urgull fut levée une fortification constituée d'une plate-forme principale en forme de polygone irrégulier à 9 côtés dont les accès sont résolus au moyen de deux portes (nord et est) et d'une poterne, avec leurs escaliers d'entrée.

La plate-forme sur tout son pourtour est entourée d'un parapet auquel s'appuie une banquette (ou degré sur lequel montaient les défenseurs pour tirer par-dessus le parapet). Tant l'un que l'autre sont entrecoupés par une vingtaine créneaux. Il est conservé en l'état deux des trois guérites. Adossée au parapet nord se trouve également la petite chapelle du Christ de la Motte.

42. Château de la Sainte-Croix de la Motte. Vue aérienne. Au premier plan, le ravelin et l'entrée nord. Au fond, à gauche, l'accès oriental. Au centre, le 'Macho' sur lequel se dresse la statue du Sacré Cour de Jésus.© Paisajes Españoles S.A.
42. Château de la Sainte-Croix de la Motte. Vue aérienne. Au premier plan, le ravelin et l'entrée nord. Au fond, à gauche, l'accès oriental. Au centre, le 'Macho' sur lequel se dresse la statue du Sacré Cour de Jésus.© Paisajes Españoles S.A.
48. Mont Urgull. Photographie aérienne actuelle.© Paisajes Españoles S.A.
48. Mont Urgull. Photographie aérienne actuelle.© Paisajes Españoles S.A.
43. Château de la Sainte-Croix de la Motte. Entrée orientale vue de la plate-forme supérieure du Macho. On peut distinguer une échauguette et un campanile.© Gorka Agirre
43. Château de la Sainte-Croix de la Motte. Entrée orientale vue de la plate-forme supérieure du Macho. On peut distinguer une échauguette et un campanile.© Gorka Agirre
44. Pont et base de guérite de l'entrée Est du château de la Motte.© Juan Antonio Sáez
44. Pont et base de guérite de l'entrée Est du château de la Motte.© Juan Antonio Sáez

Au centre de cette plate-forme se dresse le "Macho". Fortification d'origine médiévale, masquée par diverses modifications réalisées aux XVIe et XVIIe siècles, son intérieur abrite deux séjours en forme de voûte utilisés au XIXe siècle comme cachots. Au-dessus se trouvaient les logements du gouverneur du château et de ses officiers, ainsi qu'une plate-forme semi-circulaire pour l'artillerie et une citerne qui recueille l'eau de pluie. Ce dernier niveau est aujourd'hui modifié par l'habilitation de chapelles et par l'installation d'une monumentale image du Sacré Coeur de Jésus (1950).

Sur la plate-forme principale, appuyée au Macho, se lève une caserne à deux étages (XVIIIe siècle) constituée de deux nefs perpendiculaires d'une longueur différente qui, à leur confluence, forment une petite place d'armes où s'ouvre la bouche de la citerne inférieure.

47. Principaux ouvrages de fortification sur le mont Urgull:1-Batterie de Bardokas; 2-Magasin de Bardokas; 3-Cimetière des Anglais; 4-Galerie de tir; 5-Batterie du Mirador; 6-Plate-forme del Sarmiento; 7-Corps de garde; 8-Batterie basse du Prince (ou du Gouverneur); 9-Batterie haute du Prince (ou du Gouverneur); 10-Batterie de San Gabriel; 11-Château de la Motte; 12-Ravelin; 13-Plate-forme du Sud-Ouest; 14-Batterie de Napoléon; 15-Magasin à poudre de Saint-Jacques; 16-Caserne à épreuve de bombe de Saint-Jacques; 17-Batterie de la Reine (ou de Saint-Jacques); 18-Batterie haute de Santa Clara; 19-Magasin à poudre en ruine; 20-Batterie de las Damas; 21-Batterie basse de Santa Clara; 22-Source de Bardokas; 23-Muraille de Spanocchi.© Juan Antonio Sáez
47. Principaux ouvrages de fortification sur le mont Urgull:
1-Batterie de Bardokas;
2-Magasin de Bardokas;
3-Cimetière des Anglais;
4-Galerie de tir;
5-Batterie du Mirador;
6-Plate-forme del Sarmiento;
7-Corps de garde;
8-Batterie basse du Prince (ou du Gouverneur);
9-Batterie haute du Prince (ou du Gouverneur);
10-Batterie de San Gabriel;
11-Château de la Motte;
12-Ravelin;
13-Plate-forme du Sud-Ouest;
14-Batterie de Napoléon;
15-Magasin à poudre de Saint-Jacques;
16-Caserne à épreuve de bombe de Saint-Jacques;
17-Batterie de la Reine (ou de Saint-Jacques);
18-Batterie haute de Santa Clara;
19-Magasin à poudre en ruine;
20-Batterie de las Damas;
21-Batterie basse de Santa Clara;
22-Source de Bardokas;
23-Muraille de Spanocchi.© Juan Antonio Sáez
45. Château de la Sainte-Croix de la Motte. Margelle de la citerne inférieure.© Gorka Agirre
45. Château de la Sainte-Croix de la Motte. Margelle de la citerne inférieure.© Gorka Agirre

Le reste des fortifications se trouvant sur le mont Urgull consistent en divers édifices, murailles (de Villaturiel et d'Spanocchi) et batteries disséminées à flanc de colline, construits à diverses époques et armés, désarmés, abandonnés ou réhabilités en fonction des besoins militaires du moment.

46. Voûte du château de la Motte. Elle servit de cachot au XIXe siècle.© Gorka Agirre
46. Voûte du château de la Motte. Elle servit de cachot au XIXe siècle.© Gorka Agirre
49. Maquette de la fortification haute (Mont Urgull) et basse de Saint-Sébastien, représentant également la brèche ouverte par les troupes anglo-portugaises en 1813.© Gorka Agirre
49. Maquette de la fortification haute (Mont Urgull) et basse de Saint-Sébastien, représentant également la brèche ouverte par les troupes anglo-portugaises en 1813.© Gorka Agirre

A la base du château de la Motte proprement dit furent levées les batteries du Prince (ou du Gouverneur), de la Reine (ou de Saint-Jacques), de Napoléon et la plate-forme du sud-ouest; la poudrière et la caserne de Saint-Jacques (cette dernière actuellement en ruine). D'autres se trouvent situées à des cotes inférieures: batteries du Mirador, Alta et Baja de Santa Clara, de las Damas, de Santa Teresa, de Bardocas, la plate-forme du Sarmiento; la Galerie de tir, le Magasin et la Poudrière de Bardocas (démolie), etc.

50. Batterie haute de Santa Clara, face à l'île qui lui donne son nom.© Juan Antonio Sáez
50. Batterie haute de Santa Clara, face à l'île qui lui donne son nom.© Juan Antonio Sáez
51. Accès menant aux fortifications du mont Urgull sous la batterie du Mirador (XVIIIe).© Juan Antonio Sáez
51. Accès menant aux fortifications du mont Urgull sous la batterie du Mirador (XVIIIe).© Juan Antonio Sáez
52. Echauguette aux environs du magasin à poudre de Saint-Jacques (1864) sur Urgull.© Juan Antonio Sáez
52. Echauguette aux environs du magasin à poudre de Saint-Jacques (1864) sur Urgull.© Juan Antonio Sáez

Chronologiquement, les deux dernières "pulsations" de fortification des hauteurs coïncident avec l'abandon des murailles inférieures en 1864 et le renforcement des batteries côtières au lendemain de la guerre hispano-américaine de 1898. Ces dernières englobaient pour la plupart les casernements, corps de garde, magasins à poudre, etc. qui, en l'état ou en ruine, perdurent de nos jours.

Le mont et ses fortifications furent rachetés par la mairie de Saint-Sébastien en 1921, qui fit procéder sur le champ à la démolition d'une bonne partie. En 1963 furent mis en oeuvre d'importants travaux de réhabilitation, qui furent poursuivis par des actions ponctuelles à partir des années 1990.

54. Batterie de las Damas avec ses 4 canons en acier de Saint-Chamond de 7,5 cm modèle 1897. En tant que batterie de salves, il s'agit de ses dernières pièces d'artillerie. Il manque actuellement aux quatre les deux grandes roues.© Gorka Agirre
54. Batterie de las Damas avec ses 4 canons en acier de Saint-Chamond de 7,5 cm modèle 1897. En tant que batterie de salves, il s'agit de ses dernières pièces d'artillerie. Il manque actuellement aux quatre les deux grandes roues.© Gorka Agirre
53. Batterie de las Damas (Urgull) vers 1898, armée de canons en bronze de 12 cm qui étaient chargés par la bouche.
53. Batterie de las Damas (Urgull) vers 1898, armée de canons en bronze de 12 cm qui étaient chargés par la bouche.
56. Canon en bronze (1576) dans une embrasure du château la Motte. Des deux côtés, les banquettes correspondantes.© Juan Antonio Sáez
56. Canon en bronze (1576) dans une embrasure du château la Motte. Des deux côtés, les banquettes correspondantes.© Juan Antonio Sáez
55. Batterie basse du Gouverneur. Corps de garde (1866) et rampe vers la Batterie haute.© Juan Antonio Sáez
55. Batterie basse du Gouverneur. Corps de garde (1866) et rampe vers la Batterie haute.© Juan Antonio Sáez
Licencia Creative Commons. Pulse aquí para leerla
2019 Kultura eta Euskara Departamentua- Gipuzkoako Foru Aldundia.
Para conectar con nosotros mediante skype pulse aquí
Logotipo Gipuzkoa.net. Pulsar para ir a la página de Gipuzkoa.net