gipuzkoakultura.net

Logo de la Diputación Foral de Gipuzkoa
Logotipo gipuzkoakultura

gipuzkoakultura.net

2019ko maiatzak 22, asteazkena





Bertan > Bertan 15 Los orígenes del arte en Gipuzkoa: > Frantses bertsioa: L'art paleolitique

Version PDF imprimable [11,8 Mb]l'icône Acrobat

L'art paleolitique

29.© Xabi Otero Plaquettes gravées - Ekain
29.© Xabi Otero Plaquettes gravées - Ekain
29.© Xabi Otero Galets gravées - Urtiaga
29.© Xabi Otero Galets gravées Urtiaga
29.© Xabi Otero Os gravées - Torre
29.© Xabi Otero Os gravées Torre
29.© Xabi Otero Cornes travalliées décorées: Harpons
29.© Xabi Otero Adar landu apainduak: Harpons
29.© Xabi Otero Cornes travalliées décorées: Sagaies
29.© Xabi Otero Cornes travalliées décorées: Sagaies
29.© Xabi Otero Cornes travalliées décorées: Pointes
29.© Xabi Otero Cornes travalliées décorées: Pointes
29.© Xabi Otero Cornes travalliées décorées: Tiges
29.© Xabi Otero Cornes travalliées décorées: Tiges
29.© Xabi Otero Dents et coquilles perforées: Pendentitis
29.© Xabi Otero Cornes travalliées décorées: Pendentitis

L’art, dès ses origines, emprunta des voies différentes, telles que la sculpture, la gravure, le relief, la peinture, etc. Nous pouvons distinguer, d’emblée, deux volets clairement différenciés : l’art mobilier et l’art rupestre.

L’art mobilier est l’art réalisé sur des objets divers -os, corne, plaquettes de pierre ou galets. Parfois, il se limite simplement à dessiner des représentations non figuratives sur des instruments de chasse, en corne ou en os, tels que sagaies ou harpons. D’autres fois, les représentations apparaissent sur des objets en pendentifs. D’autres encore, sur des objets non utilitaires, soit gravées sur des plaquettes en os ou en pierre, soit sculptées dans la pierre, l’os, la corne ou l’ivoire.

29.© Xabi Otero PEINTURE: Noire: Carbon de bois: Ekain - Cheval
29.© Xabi Otero PEINTURE: Noire: Carbon de bois: Ekain - Cheval
29.© Xabi Otero PEINTURE: Noire: Carbon de bois: Altxerri - Bison
29.© Xabi Otero PEINTURE: Noire: Carbon de bois: Altxerri - Bison
29.© Xabi Otero PEINTURE: Noire: Oxyde de manganése: Orus d'Ekain
29.© Xabi Otero PEINTURE: Noire: Oxyde de manganése: Orus d'Ekain
29.© Xabi Otero PEINTURE: Rouges ocres: Chevaux d'Ekain
29.© Xabi Otero PEINTURE: Rouges ocres: Chevaux d'Ekain
29.© Xabi Otero GRAVURE: Profond: Renard d'Altxerri
29.© Xabi Otero GRAVURE: Profond: Renard d'Altxerri
29.© Xabi Otero GRAVURE: Fin: Cert et biche d'Ekain
29.© Xabi Otero GRAVURE: Fin: Cert et biche d'Ekain
29.© Xabi Otero GRAVURE: Champ rayé: Bison d'Altxerri
29.© Xabi Otero GRAVURE: Champ rayé: Bison d'Altxerri

L’art rupestre ou pariétal est réalisé sur des parois rocheuses, aussi bien celles des cavernes que de sites de plein air. Au Gipuzkoa, nous ne connaissons d’art pariétal que dans les cavernes. Les moyens les plus couramment employés pour ce faire sont la peinture et la gravure. Cette dernière est ce qu’il y a de plus commun à l’art rupestre du paléolithique d’Europe occidentale.

Parmi les représentations, appartenant aussi bien à l’art mobilier qu’à l’art rupestre, il en est de figuratives et de non figuratives. Au nombre des premières, à coup sûr les plus abondantes, on trouve celles qui représentent divers animaux de l’époque - chevaux, bisons, aurochs, cerfs, rennes, bouquetins, isards et certains carnivores et poissons. Plus rares sont les représentations humaines. Parmi les non figuratives, il existe une énorme variété de très délicate interprétation. Elles peuvent aller de simples lignes longitudinales, brisées en zigzag, ondulantes, étoilées, fermées formant triangles, losanges ou ovales, etc.

Le désir des préhistoriens a toujours été de pouvoir mettre en relation les oeuvres d’art mobilier avec celles de l’art pariétal. Entre autres raisons, parce que le premier peut contribuer à dater le second. En effet, les pièces d’art mobilier apparaissent dans les strates d’un gisement, associées à d’autres matériaux qui permettent la datation de la strate et, par conséquent, de la pièce en question. En revanche, les figures rupestres se trouvent sur des parois en règle générale indépendantes des strates du gisement, les artistes qui les exécutèrent pouvant appartenir à n’importe laquelle des périodes du Paléolithique supérieur. D’où l’intérêt et les tentatives visant à mettre en relation les deux volets de l’art. De la sorte, l’art mobilier, par l’analyse stylistique des figures, peut aider à dater le pariétal.

Licencia Creative Commons. Pulse aquí para leerla
2019 Kultura eta Euskara Departamentua- Gipuzkoako Foru Aldundia.
Para conectar con nosotros mediante skype pulse aquí
Logotipo Gipuzkoa.net. Pulsar para ir a la página de Gipuzkoa.net