gipuzkoakultura.net

Logo de la Diputación Foral de Gipuzkoa
Logotipo gipuzkoakultura

gipuzkoakultura.net

2017ko azaroak 21, asteartea





Bertan > Bertan 10 Gipuzkoako trenak > Frantses bertsioa: Tramways et trolleybus

Version PDF imprimable [11,8 Mb]l'icône Acrobat

Tramways et trolleybus

L'expansion urbaine subie par les grandes villes au cours du siècle dernier n'aurait pas été possible sans le développement parallèle des moyens de transport appropriés. Les charrettes et les diligences étaient terriblement inconfortables, lentes et bruyantes, et l'on envisagea donc d'adapter les principes du chemin de fer au transport urbain. C'était la naissance du tramway.

121. Le tramway de Saint Sébastien à Hernani, à la Plaza de Gipuzkoa.
121. Le tramway de Saint Sébastien à Hernani, à la Plaza de Gipuzkoa.

Au Gipuzkoa, les premiers tramways circulèrent entre les quartiers de Miraconcha et Ategorrieta en passant par le Boulevard en 1887, et leur parcours fut immédiatement prolongé jusqu'à Venta-Berri et Rentería respectivement. Un tramway urbain fut mis en place à Irun en 1893, qui serait prolongé jusqu'à Fuenterrabía en 1896.

Les premiers tramways du Gipuzkoa, à l'égal d'autres endroits du monde, eurent recours à la traction animale, puisque le passage des fumantes locomotives à vapeur dans les rues de la ville était insalubre et dangereux. De toutes façons, l'utilisation des chevaux ne manquait pas non plus de problèmes et il fallut à certains moments arrêter le service à cause des maladies du bétail.

122. Le dernier tramway-jardinière de Saint Sébastien.
122. Le dernier tramway-jardinière de Saint Sébastien.
123. Le tramway électrique de Saint Sébastien.
123. Le tramway électrique de Saint Sébastien.

Afin d'améliorer le service, la Compagnie du Tramway de San Sebastian décida d'entreprendre l'électrification de ses lignes en inaugurant en 1897 un nouveau système de traction, avant même Madrid et Barcelone. La ligne d'Irun à Fuenterrabía fut électrifiée en 1919.

Avec le nouveau siècle commence la véritable expansion du service du tramway, que ce soit par la Compagnie du Tramway de San Sebastián ou par d'autres compagnies. La première crée des lignes urbaines à Amara (1903), Igueldo (1912) et Gros (1915). La Compagnie du Mont Ulía construisit en 1903 un tramway depuis le quartier d'Ategorrieta jusqu'à la montagne du même nom dans des buts touristiques; le tramway de San Sebastián à Hernani entra en service la même année. Finalement, le réseau de tramways du Gipuzkoa était complété en 1912 par l'inauguration du tramway électrique de San Sebastian à Tolosa.

124. Une action de la compagnie du tramway Biarritz-Tolosa.
124. Une action de la compagnie du tramway Biarritz-Tolosa.

Pendant des années, les tramways rendirent un service efficace et indispensable tant aux voyageurs qu'aux marchandises, principalement sur la ligne de Tolosa, qui, combinant avec le réseau urbain, arrivait jusqu'aux quais des ports de Donostia et de Pasajes.

Malheureusement, les dures années de la guerre et de l'après-guerre immédiate constituèrent un obstacle pour le nécessaire renouvellement des tramways. Les véhicules du début du siècle pouvaient à peine maintenir le service. C'est pourquoi les sociétés exploitantes, aidées par les communes et autres collectivités, choisirent de supprimer les tramways en suivant la mode française, au lieu de les moderniser comme l'on faisait en Allemagne.

Entre 1948 et 1952, les tramways urbains de San Sebastian, de même que ceux de Tolosa, sont remplacés par de modernes trolleybus; en 1953 disparaît le tramway d'Irun à Fuenterrabia, qui est remplacé par de polluants autobus. Les tramways disparaissaient définitivement au Gipuzkoa en 1958 lorsque la ligne d'Hernani fut clôturée.

125. La gare du Topo à Rentería en 1925.
125. La gare du Topo à Rentería en 1925.

Pendant quelques années, les silencieux et propres trolleybus devinrent l'image inséparable de Donostia, surtout les élégantes voitures à deux étages importées de Londres en 1962. Ils offraient un panorama sans égal de la baie lorsqu'ils circulaient sur la ligne d'Igueldo. Mais, comme il arriva pour les tramways, quelqu'un décida que les trolleybus étaient démodés, qu'ils gênaient au développement croissant de la circulation, sans se rendre compte que ce qui gênait vraiment, ce n'était pas les tramways, ni les trolleybus, ni les larges trottoirs, ni les feux rouges, mais plutôt la circulation elle-même, engendrée par un développement incontrôlé de l'automobile. C'est ainsi que les trolleybus non polluants, qui fonctionnaient grâce à l'énergie électrique provenant de la chute d'eau de Berchin, sur la rivière Leizarán, furent remplacés entre 1968 et 1974 par des autobus qui crachaient de la fumée.

Au cours des dernières années, la sensibilisation croissante à l'égard de l'environnement et les problèmes posés par la croissance démesurée des automobiles ont donné lieu à une valorisation croissante des transports publics et donc à la redécouverte des tramways et des trolleybus. Là où en toute sagesse ils n'avaient pas été supprimés, ils ont été modernisés, tandis que dans un grand nombre de villes de France, de Grande Bretagne et des États-Unis, où ils furent supprimés, ils ont été réimplantés.

126. Un tramway à traction animale à Irún.
126. Un tramway à traction animale à Irún.
127. Le tramway de Saint Sébastien à Tolosa.
127. Le tramway de Saint Sébastien à Tolosa.

Le tramway moderne conjugue le respect pour l'environnement et une capacité de transport similaire à celle du métro, mais avec des investissements inférieurs à 20% par rapport à ceux du métro. Des études récentes envisagent le retour des tramways dans les rues de Donostia et il est probable qu'au siècle prochain nous pouissions nous déplacer sur un moyen de transport qui n'aurait jamais dû disparaître.

128. Le tramway d'Hernani à Loiola.
128. Le tramway d'Hernani à Loiola.
129. Un trolleybus Daimler.
129. Un trolleybus Daimler.
130. Un trolleybus urbain.
130. Un trolleybus urbain.
Licencia Creative Commons. Pulse aquí para leerla
2017 Kultura eta Euskara Departamentua- Gipuzkoako Foru Aldundia.
Para conectar con nosotros mediante skype pulse aquí
Logotipo Gipuzkoa.net. Pulsar para ir a la página de Gipuzkoa.net